Krasi FR

Krasi FR

Vin grec, c'est pourquoi

Des rencontres autour du vin, krasi en grec. Vicky et les potes, des clients avec une de mes bouteilles, des bouchons qui sautent entre les doigts d'étudiants et passagers.

In Nederlands: Krasi

In English: Krasi-Eng

bouffe d'hiver

réveilPosté par Vicky dim., février 04, 2018 17:06:44

On ne devrait pas se compliquer la vie en janvier et en mai, quand les gardes-manger sont remplis de nourriture en canettes qui n’ont pas été vidés lors des repas chrétiens. L’acheteur est tranquille : la date d’expiration ne surpasse pas forcément la limite de fraîcheur. La suggestion de préparer des asperges en janvier ne m’étonnait donc pas. En bocal, en jus, des asperges blanches très tendres. A la poêle, croquantes et bonnes, mais « qu’est-ce qu’on boit avec ? ». Il me restait une bouteille de 2014 Syn + White Dot (de Katogi-Strofilia), moschofilero et roditis, et franchement on n’avait pas besoin de plus.

Plus tard, un vin blanc belge de Ten Gaerde accompagnait le tout : à nouveau, des goûts huileux, pas complexes, certainement hivernaux, se voyaient accentués par une touche de tension et fraîcheur fidèles à la saison. Le printemps est loin mais on est bien chez soi.



fête conspiratrice

royal flushPosté par Vicky jeu., janvier 18, 2018 00:04:06

Une fête, organisée par moi + 1, risquait de devenir extrêmement ennuyante pour mes invités. Je me voyais bloquée en préparant une longue série de cocktails pour une longue liste d’inconnus. (Tio Tonic, d’ailleurs, a sauvé quelques femmes de leurs maux intestinaux à l’arrivée.) Presque minuit. Je prends quelques amis par le bras et on se crée une conspiration loin de la piste et des rumeurs de réveillon. Je voulais leurs opinions d’un jus que je venais de découvrir. La bouteille, Tselepos’ Melissopetra 2016, faisait oublier le dj et les festivités.


« Royal, séduisant, droit et fruité, élégant, frais. Un peu plus de €15 ? Evident. » Pour moi aussi c’était la première gorgée de Melissopetra et je n’avais rien à ajouter que ce gewurz valait son petit frère alsacien.

On a clôturé la fête vers 5h du mat.




dîner post-noël

la bouteille dicte le menuPosté par Vicky mar., janvier 02, 2018 21:02:19

Des jours agréables sont là : l’agenda a le regard vide mais le soir, quelques rendez-vous clignotent. Un ami d’il y a longtemps veut te revoir avant la fin de l’année, un voyageur du monde retourne à la maison. C’était une de ces soirées il y a quelques heures. Deux amis avaient six invités, le menu était préparé comme la saison : hit by surprise, made with love. Les vins, ma responsabilité, que grecs - un champagne pardonné. La qualité de l’inconnu et des icônes devaient stupéfaire les invités, tous ignorants de vins grecs. Kidonitsa avec un fromage de chèvre chaud en feuilletés, miel et salade fraîche. Xinomavro rosé avec potage de topinambour croquant. Le plat de résistance : ragoût de sanglier avec un Goumenissa carrément biodynamique + Nemea à la Super Toscan, tout les deux 2011. Le Goumenissa séduisait dès le début avec ses fruits noirs et arômes méditerranéens. Le Nemea, Megas Oenos, restait fermé pendant quelques heures et s’ouvrait lentement avec le sanglier. La complexité était énorme, beaucoup d’éléments se dévoilaient dans le verre. Ce 2011 a besoin d’oxidation, que ce soit 24h en carafe avant la consommation ou cinq ans dans la cave. Le plus beau retsina du monde, élevé sur barrique, et le 2001 champagne Bedel dégorgé en 2012 accompagnaient fraîchement et finement le dessert aux goûts de mangue et de noix de coco.

« Exceptionnel » était le verdict. Je me fermais les yeux, remerciais la cheffe, réfléchissais du potentiel de ce genre de découvertes à l’amicale. L’amitié et le rassemblement, c’est ça cette année.